Buell X1 Viper N° 125 / 350

(Photos de la Buell telle que je l'ai eu, avant modifications)

 

J’ai vu en 1994 un truc bizarre, tout jaune, avec une courroie à la place de la bonne chaîne classique (j’avais à l’époque un CBR1000F), j'avais cherché le pot d’échappement et l’amortisseur arrière pendant au moins 5 minutes. Je m'étais déplacé pour aller la voir parce qu’un bruit de la mort m’avait tiré de ma sieste, un bruit qui ressemblait à rien de ce que je connaissais à l’époque. Sur cette moto, il y avait d'inscrit, sur le réservoir, 5 lettres : B U E L L et en tout petit en dessous American Motorcycle. Je me suis dit "Merde, moi qui déteste les Harley !!!".

Impossible de savoir d’où elle venait, le proprio n’était pas aux alentours, je suis rentré chez moi avec l’image de cette moto superbe et hors du commun.

En 2003, alors que je surfe tranquillement sur internet, je tombe sur la photo d’une Buell X1 Viper. Un vrai coup de foudre, je revois les 5 lettres que j’avais vu 8 ans auparavant et là, je me dis que c’est ça qu’il me faut.

En mai 2003, je décide de vendre mon jet pour des soucis de mal de dos (je sais, faut être con pour acheter une Buell avec cet handicap) et parce que pas mal de kikis commençaient à en faire. Ca fait déjà 1 mois que je recherche cette moto et je n’en ai vu que 2 en vente en France - Il faut dire que c’est une série numérotée et que seulement 350 exemplaires ont été destinés à l’Europe (+350 aussi aux USA) - à confirmer car j’entends pas mal de son de cloche pour 350 exemplaires dans le monde entier - , donc en mai, j’en trouve une à vendre sur Grenoble (1200kms A/R à effectuer pour satisfaire à ma nouvelle passion) et j’y cours aussitôt, sans l’avoir essayé (juste entendu dans un téléphone portable).

La voici telle que le proprio me l’avait vendu (photos qu’il m’avait envoyé avant l’achat) :

X1_origine

Je suis donc reparti en ce mois de mai 2003 avec ce superbe engin, bruyant et super dur à conduire pour quelqu’un qui n’était pas monté sur une moto depuis plus de 6 ans ! (Le premier virage fût d'ailleurs un superbe "tout droit" dans les cailloux !!!!).

Arrivée à la maison sans trop de soucis (joint de cache-culbu arrière pissant l'huile et coupures de contact dût à la pluie). J'ai fait 2 topics sur une autre page sur ces sujets car ces petits problèmes sont devenus de GROS problèmes en 2005.

Aujourd’hui, quelques années plus tard et peu de kilomètres (1500 / an), c’est un régal, un bonheur de conduite. Aucune moto auparavant ne m’avais apporté ce plaisir de conduire (et de bricolage)

Je ne suis pas prêt de la revendre (au grand regret de celui qui me l’avait vendu).

 

Dernière mise à jour le Jeudi 3 Mai, 2018 14:51

 
Vous aimez le ski et les randonnées à la montagne

Location d'un studio à Aime 2000 / La Plagne - Saisons été-hiver / Belles prestations

SUIVANT